Le camp du Ban Saint-Jean

 

Le camp du Ban Saint – Jean ? Qui connaît ? Et pourtant !

  • Camp de sûreté de l'armée française avant 1941.

  • Camp de transit pour 300 000 prisonniers soviétiques (1941-1944).

  • Camp de la faim.

  • 204 fosses communes dénombrées en 1945.

  • 22 000 victimes retenues.

  • Cimetière ukrainien (jusqu'en 1979).

  • Exhumation et transfert à Noyers Saint-Martin (Oise).

  • Depuis 2000, renouveau de la mémoire.

Gabriel Becker, secrétaire de l'AFU (Association franco-Ukrainienne pour la

réhabilitation du charnier du Ban Saint-Jean), auteur de quatre livres sur le sujet, viendra vous présenter les méandres de ce sombre épisode de l'Histoire.

 

 

ENTREE GRATUITE