· 

La voiture à hydrogène est-elle écologique ?

Une conférence de Guy Pluvinage, professeur émérite de l’Université de Lorraine.

MAIRIE DE COURCELLES-CHAUSSY À 20H

organisée par le SYNDICAT DES INITIATIVES DE COURCELLES-CHAUSSY

 Le professeur Guy Pluvinage né en 1942 à Douai (Nord) est un des pionniers de la mécanique de rupture en France. Après avoir soutenu une thèse sur le concept d’écartement critique de fissure en 1973, il est devenu la même année professeur à l’Université de Metz où il a étendu le domaine de ses recherches à la fatigue des matériaux.

 

C’est un spécialiste reconnu des effets d’entaille en fatigue et en rupture, domaine dans lequel il a écrit deux livres de référence et de nombreuses publications. Autour de cette thématique, il a créé un réseau de recherches européen qui se réunit annuellement depuis 2000 dans le cadre du congrès New Trends in Fatigue and Fracture.

 

Guy Pluvinage a occupé plusieurs responsabilités administratives à l’Université de Metz notamment Vice-Président du Conseil Scientifique (1988-1992), Directeur de la Maison du Pôle Universitaire de Nancy-Metz (1995-2002) et Directeur du laboratoire de Fiabilité Mécanique (1974-2002).

 

Il est actuellement professeur émérite de l’Université de Lorraine.

Il est l’auteur de plus de 500 publications et de 13 livres et a encadré 94 thèses.

Officier des Palmes Académiques, il est aussi Professeur Honoris Causa de l’Université de Miskolc (Hongrie) et Docteur Honoris Causa de l’Université Polytechnique de Tirana (Albanie).

La voiture à hydrogène est présentée comme un concurrent très fort de la voiture électrique dans le concept de véhicule décarboné.  Elle présente les avantages d’une autonomie plus grande, d’un remplissage du réservoir très rapide, quelques minutes, pour un coût voisin de celui d’un plein d’essence.

 

La voiture à hydrogène fonctionne avec une pile à combustible dont les électrodes sont en platine, métal rare et coûteux dont la disponibilité est critique. Elle fonctionne comme son nom l’indique avec de l’hydrogène, gaz extrêmement inflammable stocké dans des réservoirs sous très haute pression (700 bars). La production d’hydrogène se fait par vapo-craquage du méthane, opération qui produit beaucoup  de gaz carbonique ou par électrolyse de l’eau solution gourmande en électricité. La distribution de l’hydrogène est envisagée dans des stations-services spécifiques très peu nombreuses.  L’acheminement par camion n’est pas envisageable pour des raisons de sécurité et devrait se faire par injection de l’hydrogène dans le réseau de distribution du gaz naturel, solution qui accroît les risques en raison du phénomène de fragilisation hydrogène des acier.

Cette conférence sera suivie d'un débat, puis du pot de l'amitié.


Un résumé en images de la conférence

Une salle remplie c'est une superbe récompense, bien méritée, pour l'équipe du Syndicat des Initiatives de Courcelles-Chaussy.

Une belle prestation de Mr Guy Pluvinage, animant un passionnant débat, devant un nombreux public intéressé par le sujet.

 

Un grand merci à Guy, à l'équipe et au public (plus de 80 participants, dont plus de 1/3 de femmes... super !).

Une soirée qui s'est terminée par une sympathique ambiance autour du verre de l'amitié.

 

Bravo à toutes et tous !